DÉCOMPRESSION CRÂNIENNE

La plupart des dommages crâniens se produisent lorsque le cheval est très jeune, par exemple, quand on lui passe le licol pour la première fois et qu'il se débat, quand il tire au renard à l'attache, quand il passe sous la mangeoire de sa mère où sous une clôture dans un pré. Si vous interrogez google au sujet des problèmes crâniens, auto-immunitaires et allergiques, le premier remède qui apparaît est la libération du système cranio-sacral.

Jusqu'à l’âge de 8 ans, tous les os et les sutures de la tête du cheval sont encore assez souples. S'il se cogne la tête ou subit un traumatisme, cela peut provoquer des changements de pression du liquide céphalo-rachidien. Ce cheval aura potentiellement des problèmes d'ATM (articulation tempo-mandibulaire), nécessitant parfois des interventions d'un dentiste équin plus souvent que la normale, une instabilité du positionnement de la tête, qui se frotte la tête toujours du même côté etc. Ce déséquilibre crânien peut également être à l'origine de problèmes allergiques et auto-immunitaires.

Les techniques du traitement cranio-sacré visent à relâcher les tensions crâniennes dont les symptômes courants sont :

  • asymétrie faciale
  • Headshaking, tic (mouvements désordonnés de la tête)
  • difficulté à licoler ou à brider
  • écoulements oculaires et nasaux
  • problèmes auto-immunitaires
  • troubles comportementaux "inexplicables" en monte (écarts, embarquement...)
  • déséquilibre du sabot d'un côté, le HighLow

L'asymétrie faciale peut être notamment la cause de troubles comportementaux car en altérant le champ de vision du cheval, elle altère sa perception de l'environnement. Les réactions du cheval peuvent être des écarts, des demi-tours ou des refus d'avancer incompréhensibles pour son cavalier.
En résumé, les chevaux qui sont affligés d'une compression crânienne quelle qu'en soit l'origine, souffrent de maux de tête permanents.
Un relâchement crânien les libère de ces troubles et rétablit un équilibre harmonieux du corps entier améliorant ainsi leur qualité de vie.

inflammation du sinus droit avant la séance "décompression crânienne" d'une jument de 27 ans ayant de gros problèmes respiratoires

la même jument après la séance qui montre une amélioration significative de sa respiration grâce à une vascularisation équilibrée et une diminution de l'inflammation

Cette technique est complémentaire aux traitements conventionnels. Elle ne remplace pas l'avis vétérinaire.

Il est conseillé de laisser le cheval 48 à 72h au repos après une séance ou plus si nécessaire.

Retrouvez-nous sur et sur EQUUSYMBIOSE - Le Blog
06 80 31 70 12
Site réalisé par Softin'Media